HANS, FILS DE NAZIS ebook - TG éditeur, coll.

Culture Commune - €1,99




“Je suis né en 1937. Mon père, duquel je me souviens si peu, à part cette image où je le vois me prenant dans ses bras et me soulevant très haut dans les airs, est mort dans un accident de voiture quelques mois avant la déclaration de la guerre. Petit, il paraît que je ne cessais de le réclamer lorsqu’il était au travail, ma mère, elle, en était très fière, car il comptait parmi les hautes autorités du Parti, faisant de nous une famille respectée ...”


La première partie de ces ‘Mémoires’ est le texte de l’auteur le plus largement diffusé dans le monde. Il a paru dans des revues littéraires en français (l’Autre Journal, le Bulletin de la Fondation Auschwitz, Les Cahiers du Sens, etc.), en anglais, toujours dans sa propre version, aussi bien aux Etats-Unis, qu’au Canada, en Grande Bretagne et en Inde , réédité à plusieurs reprises, ainsi qu’en traduction italienne, allemande , grecque, turque et polonaise. En août 2014, ce même texte a été pré-sélectionné, sous le titre de 'Venitian Thresholds', par l'American Gem and Filmmakers Literary Festival.





Published by l'Aleph in November 2013


2009 BOOK AWARDS www.indieexcellence.com

Multicultural Fiction Finalist




Shalom Tower Syndrome was also a Finalist in the "Fiction & Literature"category at 

The National Best Books 2007 Awards.

It was also released in 2008 in Italian by Edizioni Fabio Croce

The novel is set in Israel. Alexis, who grew up in Rwanda-Burundi, is the son of an Italian Jew and a beautiful mulatto woman. As a young adult, he now queries the complexity of his roots: African-European and Judeo-Christian (his mother was raised a Catholic). The author guides the reader through a progression of exciting and complicated episodes involving Alexis. With his American wife he will vacation in Israel, and that stay will be a turning point in his life. The past catches up with him, exploding with the images of one man's life kaleidoscope: the memories of his African years, colliding with the more recent images of Milan, the smells, the colors and the primeval beauty of the black continent, mingling with those of Italy, as well as with the violent feelings Israel stirs in him. In that dense and haunting atmosphere he will meet young Israelis, a Palestinian and a German professor, the nephew of a Nazi soldier who died during WWII. Will Alexis finally reconcile himself with the conflicting parts of his identity? Will he feel more African or more European; more Catholic or more Jewish; or will his new environment help him find peace within himself, in spite of the country’s current dangers? The ‘mystery’ will unravel in the last chapter of this largely autobiographical novel. ‘There is a type of novel whose aim, as Jonathan Swift wrote of his intention behind Gulliver's Travels, is to “vex the world rather than divert it.” If it's a good and true novel then it will inevitably also serve both as a vexatious testament and a diverting read. Such is Albert Russo's I-sraeli Syndrome.

I-sraeli Syndrome is very much a biography of the soul, and as much as that of any latter-day Harry Haller, and Russo seems to have dredged in its pages the depths of his own being in order to have written it.’ 

                          David Alexander                              


Excerpt from James Baldwin's letter to the author, penned the year of his death: “I like your work very much indeed. It has a very gentle surface and a savage under-tow. You're a dangerous man.”

See the author's own French version entitled LA TOUR SHALOM, published by Editions Hors Commerce in 2005 . SHALOM TOWER SYNDROME was also published in Italian in 2008 by Libreria Edizioni Croce

Albert RUSSO

in Montauk, Long Island, New York



Sang mêlé

Le grand roman

d'Albert Russo


Ginkgo Editeur 

Diffusion/distribution CDE/Sodis





Editions France Loisirs


Some of my photos were exhibited at the

Museum of Photography in Lausanne, Switzerland, in Times Square (NYC), at the Louvre Museum, the Pierre Cardin Space, both in Paris, and in Venice


Quelques unes de mes photos ont été exposées au

Musée de l'Elysée à Lausanne, à Times Square, au Louvre, à l'espace Cardin à Paris et à Venise








A trilogy of Albert Russo’s



African novels set in

the former Belgian Congo

and Rwanda-Urundi






XLibris - English

- Lettre de James Balwin à Albert Russo à propos de 'Sang Mêlé ':


“... J’aime votre écriture, car dans un style policé vous exprimez des sentiments violents, faisant éclater des vérités terrifiantes.”


- Voici ce que le grand écrivain contemporain, Edmund White, l'auteur de la magistrale biographie de Jean Genet et de romans à succès, dit de SANG MELE :


"Albert Russo a su recréer, à travers les joies et les angoisses d'un jeune métis congolais, les tensions de la vie moderne, qu'il s'agisse des relations entre noirs et blancs, entre le Tiers monde et nos sociétés technologiquement avancées, ou de la question toujours épineuse de l'homosexualité ...  SANG MELE est un roman que l'on ne lache pas, tel quel, il est envoûtant."




The Norwegian Public Schools have chosen Albert Russo's poem LOST IDENTITY for their students' (close to 2,000) final English examinations, before they can enter university.


tell me what to do
tell me where to go
am I losing my bearings?
why are you still
by my side?
I don’t recognize you anymore
I can’t remember
the good times
they seem to have dissolved
into a slipstream
give me your hand
I want to feel its pulse
I’m suddenly so cold inside
and terribly spare
because it is not you
I’ve become a stranger to
but myself 


City of lovers / of wonder

Parie la Grosse Pomme

Indie excellence finalist


Both books lauded by the Mayor of New York City



New York at heart

New York au coeur


Indie excellence finalist




Body glorious /

Corps à corps


Books And Authors 2008 WINNER


Indie excellence finalist



Photolaureate 2009


Ville d’Avray, France

Albert Russo

in his NYC apartment


in Montauk, Long Island,

            New York







Bruxelles au galop

Brussels Ride





All photos  and  English book covers are by /


Toutes les photos et couvertures de livres en anglais sont de /



Featured Artist



VIEWbug rockstar award


twilight in Venice

Svalbard, North Pole


and Peer awards


The ViewBug team has chosen one of your B&W images for inclusion in our Black & White Masterpieces photo contest! We thought your image was perfect. Your selected photo is:



Rockstar award for tropical flowers in TLV


VIEWBUG Trendsetting:

  1.  Benoît



2. Singer Salit Fridman

and friend, Tel Aviv





   A L B ER T    R U S S O



     aging among the fish


  with Congolese friends


with the Director

of the philantropic  Sarvodaya

in Sri Lanka



receiving the British    Diversity Award in  London, United Kingdom



           at UNESCO

 with Director Mr M'Bow  and African friends



  acting in Paris theater




     with French actress                Suzanne Flon



     in Brugge, Belgium



in Milan, Italy



New York University


     in Berlin, Germany


     in Laeken, Belgium


presenting his first book  on television



in Palma de Mallorca,   Spain


jiving with his little  sister in Usumbura,  Ruanda-Urundi


with his beloved mother in front of lake Kivu, Eastern Congo


in Kobe, Japan


in Sion, Switzerland


with his cousin Reggie in  Rhodesia / Zimbabwe


      with his parents in

Cape Town, South Africa

  1. Best Israeli photographer

      35Awards - Moscow


Bryggen: Bergen, Norway

Halong Bay - Vietnam


Valencia sand art - Spain


Albert Russo who has published worldwide over 85 books of poetry, fiction and photography, in both English and French, his two mother tongues (Italian being his 'paternal' tongue; he also speaks Spanish and German and still has notions of Swahili), is the recipient of many awards, such as The New York Poetry Forum and Amelia (CA) Awards, The American Society of Writers Fiction Award, The British Diversity Short Story Award, The AZsacra international Poetry Award (Taj Mahal Review - US$ 500), the Books & Authors Award, several Writer’s Digest poetry and fiction Awards (winner and finalist), aquillrelle Awards,  the Prix Colette and the Prix de la Liberté, among others. His work has been translated into a dozen languages in 25 countries, on the five continents.  Albert Russo was also a member of the 1996 jury for the  Neustadt International Prize for Literature which often leads to the Nobel Prize of Literature. Latest Prize: Best 2013 Unicef Short Story award in defense of childhood worldwide, entitled: Revenge by proxy / Vengeance par procuration.
Besides writing novels in English and in French, with work translated into a dozen languages, Albert Russo has garnered several prizes for his photography books, Indie Excellence Awards (both winner and finalist), The London Book Festival awards (finalist), The Gallery Photografica awards (silver medal), among others.  Some of his photos have been exhibited at the Louvre Museum,  in Paris, in Times Square, NYC, as well as at the Museum of Photography in Lausanne, Switzerland. Now, he is exhibiting at the Espace Pierre Cardin, in Paris, his work AIR DE MONTMARTRE, as well as photos on canvas. The Mayor of the Big Apple has lauded his two photobooks on Paris and New York.  Some of his novels and memoirs have also been filmed in English, with videos 90 and 100 minutes long.  

www.albertrusso.comn +: http://chameleon.l-aleph.com/

Researchers and students of literature may now
access the Albert Russo Literary Archives
in Brussels, Belgium, the capital of the European Union:
Bibliothèque Royale Albert Ier
Boulevard de l'Empereur 4 -1000 Bruxelles - Belgique
 search / rechercher: Auteur Albert Russo

Ranker: 300+ World’s best LGBT writers:

"My major books in English are my AFRICAN QUATUOR (AQ), my memoir CALL ME CHAMELEON (CMC), my humorous ZAPINETTE Series (Zapy), my books of stories and of poetry encompassing 40 years of writing, entitled: THE CROWDED WORLD OF SOLITUDE, vol. 1 -CWS1 (the stories and essays) and THE CROWDED WORLD OF SOLITUDE, vol. 2 (the poems) CWS2 + the two big books dedicated to my mother Sarah Russo (SR) + about 50 books of photos."



Auteur bilingue de nationalité belge (le français et l’anglais sont ses deux langues ‘maternelles’), publié sur les cinq continents, Albert Russo a obtenu de nombreux prix littéraires, tant pour sa prose que pour sa poésie, dont le Prix Colette, The American Society of Writers Fiction Award, The British Diversity Short Story Award, The National Library of Poetry Editor’s C hoice Award, des mentions honorables aux W.B. Yeats et Robert Penn Warren awards, divers New York Poetry Forum Awards, etc. Ses ouvrages ont été traduits dans une douzaine de langues, dont le grec, le turc et le polonais, et ont été diffusés par le Service Mondial de la BBC. Il est juré du Prix Européen (avec Ionesco, jusqu’à la mort de ce dernier) et a siégé au jury du prestigieux Neustadt International Prize for Literature, antichambre du Prix Nobel. Ses romans africains ont été comparés très favorablement avec l’oeuvre de V.S. Naipaul, Prix Nobel de Littérature. Son oeuvre a été reconnue et louée par des écrivains tels que Joseph Kessel, James Baldwin, Pierre Emmanuel, Paul Willems, Georges Sion, Douglas Parmee, Werner Lambersy, Edmund White et Gilles Perrault.



Pierre Halen (Université de Metz, France) in

Dictionnaire biographique.


La migrance est de toute évidence une donnée essentielle dans la vie et dans l’œuvre d’Albert Russo. Cet écrivain singulier a en effet vécu dans plusieurs pays dispersés sur trois continents ; il écrit et publie en deux langues principales (le français et l’anglais) ; surtout, il a fait du déplacement géographique et du contact interculturel, au sens le plus large, l’une des composantes essentielles de son œuvre. Il est lui-même issu d’un double contexte migrant : celui de la diaspora italienne d’origine rhodiote et sépharade, et celui de la colonisation, vécue comme phase d’une globalisation moderne et urbaine. Il a connu ensuite l’expérience des études à l’étranger, puis celle de l’exil, d’abord en Italie puis en Belgique, loin des pays d’Afrique centrale où il avait vécu sa jeunesse ; enfin, il a suivi la trajectoire de nombreux écrivains belges en s’établissant à Paris où il a composé l’essentiel de son œuvre. Le mélange en est un aspect essentiel. Mélange des langues, y compris à l’intérieur d’un même livre comme dans Dans la nuit bleu-fauve / Futureyes (1992). Mélange des genres littéraires, dès son premier livre publié sous son nom : éclats de malachite (1971) ou sa première anthologie personnelle (Albert Russo Anthology, 1987). Mélange des expressions artistiques : beaucoup de ses livres sont illustrés par divers artistes et lui-même, à la fois comme photographe et écrivain, a publié une vingtaine d’albums consacrés notamment à divers lieux de la planète (Sri Lanka Serendib, 2005 ; Brussels Ride, 2006 ; Israel at heart, 2007, etc.). Métissage biologique et culturel des groupes humains, thématique essentielle de ses évocations de l’Afrique contemporaine, depuis La Pointe du diable (1973), roman anti-apartheid. Mélange des générations et des lieux, comme dans sa série des Zapinette, destinée à la jeunesse. Mélange des genres au sens sexuel, affirmé dans un titre comme L’Amant de mon père (2000). 


La France et Paris sont certes évoqués dans l’œuvre, notamment dans des albums photographiques récents : In France (2005), Saint-Malo with love (2006), Noël in Paris (2008), France : art, humour & nature (2008). Mais il s’agit là d’ouvrages publiés aux États-Unis, et ils sont minoritaires par rapport aux autres lieux évoqués par d’autres albums : ils thématisent moins la migrance en France qu’ils ne participent à la globalisation des discours. La migrance, on le voit, ne s’exprime pas particulièrement dans un rapport avec un pays d’accueil, mais dans une expérience contemporaine de la modernité mondiale. Paris est dès lors surtout une mégapole cosmopolite, traitée comme New York (Mosaïque new-yorkaise, 1975 ; Zapinette à New York, 2000) ou, auparavant, Bujumbura la capitale du Burundi, dans éclipse sur le Lac Tanganyka (1994). A. Russo affectionne la notion d’éclats, qui ne se retrouve pas par hasard dans deux de ses titres d’ouvrages : sa poétique est celle d’un monde à la fois uni parce que globalisé et ouvert au désir de tous, et diffracté en « mosaïque », en « kaléidoscope », deux autres mots-clés de son écriture. Si cette œuvre évoque à divers endroits la souffrance et l’injustice, l’humour et l’ironie y ont pris avec les années une dimension plus importante, en même temps que les évocations du corps : son Tour du monde de la poésie gay (2004) a ainsi pour sous-titre les Voyages facétieux d’Albert Russo.


Le livre-charnière de cette œuvre est sans doute Sang mêlé ou ton fils Léopold, roman paru aux éditions du Griot en 1990, mais dont une première version avait été publiée en anglais en 1985. Ce roman, très vite réédité par l’antenne belge de France-Loisirs, est le livre qui, en même temps, lui a permis une véritable entrée dans l’édition française et une sorte de retour en Belgique, pays avec lequel cependant il n’a pas beaucoup d’autres liens que celui de la mémoire congolaise, mais aussi de développer sa poétique du métissage. Il s’agit bien de savoir qui est le « fils de Léopold », – Léopold symbolisant le monde colonial ancien des « nations » et des « races » –, à dépasser dans une post-colonie hybride, ouverte, urbaine, où l’on peut se reconnaitre, dans toutes les langues et en tous lieux, une Ancêtre noire (2003) ou un Body glorious (2006).